28/06/2012

Eurostar vers Londres sous surveillance

Actuellement il faut savoir où on glisse son billet de train après s’être installé dans l’Eurostar à destination de Londres.


A Bruxelles, après le classique contrôle des bagages, passage obligé devant un représentant de la police belge et ensuite le britannique. Première surprise : ce dernier tamponne un cachet « immigration » sur mon billet.

22699 Ticket Eurostar, tampon IMMIGRATION

Deuxième surprise : en France, après l’arrêt Lille, contrôle des billets. Il paraît qu’il y a beaucoup de fraudeurs. Arrêt à Calais pour raison de service. Était-ce pour faire descendre des fraudeurs ? Et des soldats surveillaient les quais.

Troisième surprise à la descente du train à Saint Pancras. La file au lieu de sortir. Une file qui n’existait plus depuis l’apparition des policiers britanniques à Bruxelles. Que contrôle-t-on ? Pourquoi ? Les britanniques eux-mêmes sont surpris. Est-ce à cause des Jeux Olympiques ? C’est ce que les britanniques de la file suggèrent. Pourtant ces jeux ne commencent que le 27 juillet. En tout cas qu’on soit britannique ou non, pas de files séparées comme autrefois. Le fonctionnaire n’a pas regardé la carte d’identité, ce qui l’intéressait c’était le cachet « immigration » bien présent. Ainsi pas de bousculade à la sortie.

 

J’ai aussi eu une surprise avec le gsm. D’abord il annonce pendant un long moment « pas en service », ensuite l’utilisation n’est possible qu’en cas d’urgence. Comment était-ce possible alors que j’avais appelé Londres avant mon départ ? Il a fallu ces longues minutes d’attente dans la file pour qu’à la sortie le gsm accepte de fonctionner et pour que je réalise qu’on m’avait appelé pour savoir où je me trouvais.

Fichus jeux.

Les commentaires sont fermés.