03/06/2012

Musée du Réverbère Liste des notes

21054-a-21103 Musée du Réverbère à Laeken Bruxelles-Ville

Les notes, avec 64 photos, concernant le musée du Réverbère à Laeken : rue Fineau (2 photos), rue Emile Delva (14 photos, pour y aller, origine du musée, le Foyer Laekenois, petite histoire de l’éclairage des rues à Bruxelles). Les réverbères (les n°1, 2 et 3 au gaz) n°1 Uccle 1890 modèle Belgica (5 photos), n°2 Bruxelles-Ville 1900 modèle place Royale fabrication Rey Frères (8 photos), n°3 Namur 1905 modèle Namur Ritter 3 têtes (11 photos), n°4 Philips modèle suspendu avec crosse de 1912 (8 photos), n°5 Ostende 1924 modèle Mer du Nord (9 photos), n°7 Ixelles 1933 Verrerie Holophane modèle Laprade et fondeur E. Denis (8 photos), n°9 Ganshoren 1952 Verrerie Holophane modèle Casquette et poteau Ronvo-Ciney (7 photos), n°10 Ixelles 1950 modèle TL fluo (3 photos), n°12 Berchem-Sainte-Agathe 1960 Philips modèle Boule (4 photos), n°14 Bruxelles-Ville 1980 Faux-vieux “Sablon” (4 photos).


LUMINAIRE (copie Wiktionary)
Nom commun masculin. Étymologie : Du latin luminare (de lumière).
1. (Littéraire) Corps naturel qui éclaire (soleil). Exemple de la bible : Dieu fit deux grands luminaires, l’un pour présider au jour, et l’autre pour présider à la nuit.
2. Ce qui sert à éclairer. Exemple : Il s’agissait, en effet, de s’approvisionner à la fois en combustible et en luminaire, avant que la mauvaise saison ne fût arrivée. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873).
3. (En particulier, en religion) Les cierges que l’on brûle durant le rite de l’Église catholique romaine. Exemple : La quête sera faite pour le luminaire, pour entretenir le luminaire. Le luminaire d’un enterrement.

Un luminaire (d’après Wikipédia) est un appareil ayant pour destination première l'éclairage d'un lieu. Selon l'Association Française d’Éclairage « un luminaire est un appareil servant à répartir, filtrer ou transformer la lumière d’une ou de plusieurs lampes et comprenant, à l’exclusion des lampes elles-mêmes, toutes les pièces nécessaires pour fixer et protéger les lampes et, éventuellement, les circuits auxiliaires ainsi que les dispositifs de connexion au circuit d’alimentation. » Cet appareil, quand il n'est pas directement la source de lumière, supporte un système fournissant la lumière artificielle, lampe, bougie, cierge, bec de gaz, ampoule électrique.
Dans le cas du mobilier urbain et routier concernant l'éclairage des voies publiques, on leur a donné le nom de réverbères puisqu'ils comportaient souvent un miroir réfléchissant la lumière vers le bas. On les trouve souvent sur les autoroutes ou dans les rues des villes.

Schéma des réverbères sur le site du Foyer Laekenois

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

La numérotation sur le schéma des réverbères sur le site SLRB (Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale) ne correspond pas à la numérotation sur le terrain. Le n°2 réverbère au gaz de Namur 1905 ne présente qu’un seul élément sur le terrain. Le schéma montre un luminaire suspendu qu’on aperçoit sur les photos suivantes.

21057 Musée du Réverbère, rue Emile Delva

A gauche le réverbère suspendu.

21054 Musée du Réverbère, rue Emile Delva

Vue de la rue Emile Delva depuis le coin de la rue Fineau
en direction de la rue Victor Mabille.

21056 Musée du Réverbère, rue Emile Delva

En premier le réverbère n°5 modèle Mer du Nord, Ostende 1924.

Les commentaires sont fermés.