02/11/2011

Rue de la Tête d’Or Historique et Origine du nom

18124 rue de la Tête d'Or.

Vue de la rue Tête d’Or depuis la Grand-Place de Bruxelles.
A gauche la façade latérale droite de l’Hôtel de Ville.

La rue de la Tête d’Or est une petite rue partant de la Grand-Place de Bruxelles qui longe l’Hôtel de Ville du côté droit et qui est prolongée par la longue rue du Marché au Charbon. Pourquoi Tête d’Or ? Ci-dessous quelques explications d’après Jean d’Osta dans son Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles, édition Paul Legrain 1986.


18125 rue de la Tête d'Or, 1696.

Date de construction avec numération romaine :
M = 1000, D = 500, DC = 600, X = 10, C = 100, XC = 90, V = 5, VI = 6.

On lit de droite à gauche en ajoutant ou retranchant :
MDCXCVI = 1+5+100-10+100+500+1000 = 1696

Les maisons de la rue de la Tête d’Or sont historiques. Les plus anciennes datent de 1696 ou 1697, autrement dit après le siège de la Ville de Bruxelles et sa destruction par l’armée du roi de France Louis XIV.

Dans des écrits du Moyen Age, la rue semble ne pas avoir de nom et on la cite comme étant le passage du Marché quand on va à la Fontaine bleue (qu’on appelle maintenant Fontaine du Cracheur).

Par la suite, cette rue a été appelée en flamand "Gulden Copstraat" qui peut signifier rue de la Tête d’Or ou rue de la Coupe d’Or.

A la fin du 18ème siècle il y avait un cabaret avec l’enseigne flamande ‘t Gulden Hoofd (la Tête d’Or). La population a généralement utilisé ce nom et c’est ce nom que la Ville de Bruxelles officialisa par la suite.

La fin du 15ème siècle est l’époque d’une grande épidémie de choléra. Dans une brasserie de la rue, on vendait une bière capable disait-on de se préserver de ce mal.

 

18126 rue de la Tête d'Or, 1696.

18127 rue de la Tête d'Or, 1696.

Les commentaires sont fermés.