15/10/2011

Plattesteen Origine du nom et historique

Plattesteen. Un nom flamand (pierre plate) sans traduction en français. Pas de mot du genre "rue, avenue, boulevard".

Ci-dessous plus d’explications d’après Jean d’Osta dans son Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles, édition Paul Legrain 1986.


Cette rue commence au boulevard Anspach et se termine au carrefour formé par la rue du Marché au Charbon, la rue des Teinturiers et la rue du Lombard.

La rue est très courte. Mais avant la construction du boulevard Anspach, la Plattesteen était plus longue. C’était avant le voûtement de la Senne.

Imaginons la Senne coulant à l’emplacement de l’actuel boulevard Anspach.

En atteignant la Senne, la Plattesteen tournait à angle droit vers le nord (direction suggérée par la gare du Nord), le long de la rivière. La Plattesteen constituait la rive droite de la Senne jusqu’à la rue des Pierres (derrière l’Hôtel de Ville) à côté du pont du Miroir qui permettait le passage sur l’autre rive.

 

Quelle est l’origine du nom de la rue ?
La Plattesteen doit-elle son nom à une de ces rares maisons de pierres "steen" appartenant à une famille patricienne bruxelloise, à une époque où la majorité des habitations étaient encore en bois ?

Ou bien ce nom fait-il allusion à la "pierre plate" qui se trouvait devant les maisons des seigneurs et qui facilitait la montée en selle et la descente de cheval ?

Cette rue figure sur les plus anciens plans connus de la Ville de Bruxelles.
Sur un plan du 18ème siècle, elle est appelée en français "rue de la Pierre Plate".

En 1853 le nom de Plattesteen fut imposé, dans les deux langues, par arrêté communal.

La Plattesteen était étroite et irrégulière.

Au début du 20ème siècle, lorsque la rue du Lombard fut prolongée et élargie, la Plattesteen a été élargie et son tracé rectifié.

 

En 1914, au n°22, se trouvait l’atelier d’un photographe italien. En août 1914, il doit fuir car il avait installé dans sa vitrine un grand tableau représentant le Kaiser en cage tenu en laisse par les alliés.

Les commentaires sont fermés.